[ retour accueil ]

    106   

 

 

106° rendez-vous littéraire de Royan

mardi 3 décembre 2019

 

 

 

 

 

 




Personne n’y croyait, les Anglais l’ont fait ! Pour la première fois depuis la création de l’Europe, un de ses Etats membres les plus importants a décidé de la quitter. En votant pour le Brexit par référendum, le 23 juin 2016, les Anglais ont créé un précédent historique. Si cet événement a suscité un véritable choc en Europe, des indices permettaient de l’envisager depuis plusieurs décennies déjà.


L’histoire des relations entre l’Europe et la Grande-Bretagne peut en effet se résumer au titre d’une célèbre chanson de Gainsbourg : « Je t’aime, moi non plus ». Deux ans à peine après son adhésion aux Communautés européennes en 1973, le gouvernement anglais organisa le premier référendum de l’histoire du pays… pour décider s’il devait rester en Europe ou non. Churchill, déjà, en 1944, confiait au Général de Gaulle : « Chaque fois que nous devrons choisir entre l’Europe et le grand large, nous choisirons le grand large ».


Jean-Louis Clergerie, spécialiste des questions européennes, raconte cette histoire mouvementée, depuis l’après-guerre jusqu’au référendum de 2016 et à la nomination du turbulent Boris Johnson comme Premier ministre. Il nous fait comprendre les enjeux historiques et politiques de ce projet un peu fou, qui risque fort de mener les Anglais dans l’impasse.

 

_________________________

 

Jean-Louis Clergerie est professeur émérite de droit public. Il a enseigné à l’Université de Limoges et à l’Institut d’études européennes de Bruxelles. Considéré comme l’un des meilleurs spécialistes français du droit de l’Union européenne, il participe régulièrement à des émissions de radio et de télévision. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, dont L‘Union européenne (avec Annie Gruber et Patrick Rambaud), Précis Dalloz, et Les politiques communes de l’Union européenne, Ellipses, 2006.


À paraître le 4 octobre 2019